© 2016 - Proudly created by Forro de Nice

Forr ó   

de Nice...

C'est nous!

Lorsque deux copines d'enfance se  retrouvent à Londres  pour passer un week-end,    

Cindy décide de faire découvrir sa passion à Nina.

Après tout  juste    quelques heures dans la chaude ambiance du forró ,

c'est    devenu immédiatement    une évidence,

il fallait faire quelque chose pour exporter ce plaisir  à Nice... 

Quelques mois plus   tard,    Cindy décide de revenir s'installer dans sa ville natale

et  ensemble elles se lancent dans le projet fou  du forró    sur Nice...

C'était tout début 2015!

Depuis il y a eu des tas de belles rencontres, des danseurs  et  des   musiciens    de tous horizons  venus    apporter leur savoir et qui ont permis  de  contribuer   au    développement    du    forró    à Nice. 

Merci à eux et  bien  sur à     tous les danseurs toujours plus nombreux 

qui nous suivent depuis le début de l'aventure...

Et le forró , c'est quoi en fait?

A la fois musique et danse traditionnelle    du Nordeste du Brésil,

le forró    fut rendu populaire dans tout le Brésil par Luis Gonzaga (1912-1989),

aujourd’hui icône de la culture brésilienne.

Ayant fuit son Nordeste natal en 1929 suite à un chagrin d’amour, Luis Gonzaga devient un accordéoniste reconnu dans les années 1940 à Rio de Janeiro, et connaît vraiment le succès en remettant au goût du jour ses influences nordestines.

Revendiquant ses origines rurales (le Nordeste est alors une région très pauvre, touchée par la sécheresse, que nombre de ses compatriotes fuient à la recherche d’une vie meilleure), Gonzaga cultive son personnage et conquiert le cœur des brésiliens.

Muni de son accordéon et entouré  d'un triangle et d'une zabumba (gros tambour plat),

qui constituent aujourd’hui encore la formation rythmique classique du forró,

il transfigure les rythmes de sa région : toada, xaxado, xote, ou encore quadrillha,

rythmes hérités des cultures précolombiennes et européennes, qui se dansent en couple,

sur des tempos rapides ou lents.

La plupart du temps, les chansons parlent d'amour, le forró étant une forme musicale entraînante    et gaie, sur un tempo relativement dynamique.

De nombreux orchestres de forró se produisent un peu partout dans le nord-est du Brésil, mais cette musique est également une tradition populaire que l'on entend jouée par des groupes improvisés durant le  carnaval  par exemple.

S'il est typique du nord-est du Brésil, le forró gagne progressivement le reste du pays en suivant les émigrants venant du nord;

en particulier dans les états de Rio de Janeiro et de São Paulo.

Depuis une dizaine d’années la "forrómania" s’est emparée de l’Europe,

et les « forrozeiros » peuvent aujourd’hui s’adonner à leur passion dans bon nombre de villes européennes, notamment lors des  festivals organisés tout au long de l’année.

Le forró    se décline selon plusieurs styles - xote, baião, coco, xaxado, rasta-pé   - 

qui varie en fonction de la musique et du danseur. 

C'est pour cela que lors des soirées vous pouvez observer  des manières de danser différentes, selon la chanson mais aussi le danseur et la connection qui se créer  avec sa partenaire.

Bref, on ne s'ennuie jamais ;-)!